Une semaine en Andalousie

25 octobre 2016

Chez Cosmic Tomatoes, les vacances c’était au mois de septembre. Lucie est partie dans le sud de l’Italie pour visiter les Pouilles et je suis partie dans le sud d’un autre pays, l’Espagne. Mon voyage d’une semaine en Andalousie a été riche en découvertes culinaire, historique et architecturale. Aujourd’hui, je tente de partager avec vous quelques bouts de ces trouvailles.

Ce voyage a commencé à Séville, s’est poursuivi par la très belle ville de Grenade, la ville de Ronda et les montagnes de la Sierra de las Nieves et quelques villages aux alentours.

carte-andalousie

 

Située dans le sud de l’Espagne, l’Andalousie est une des régions les plus diverses dans toute la péninsule ibérique. C’est la seule région européenne à bénéficier à la fois des côtes de la Méditerranée et de celles de l’Atlantique. Une région dotée de beaux paysages et d’une gastronomie riche !

La gastronomie andalouse

Il n’y a pas longtemps encore, je connaissais très peu la cuisine andalouse (enfin, je ne suis pas devenue une spécialiste entre-temps non plus, mais ça va mieux). Avant de partir donc, je me suis fait un tableau Pinterest en réunissant différentes recettes andalouses à tester. Ce qui m’a évidemment bien mis l’eau à la bouche. Durant ce voyage, j’ai eu la chance de tester pas mal de ces choses et je n’ai pas été déçue.

La cuisine andalouse est très carnivore. Si vous aimez le jambon, vous y serez heureux! Mais il est également possible (surtout dans les grandes villes) de se nourrir très bien en végétarien, en composant un repas complet avec des tapas végétariennes différentes.

img_0490

Sur la carte des majorités des restaurants andalous se trouve un plat en mode « repas complet » et puis sa version tapas, c’est-à-dire en petite portion. Personnellement, je ne me suis nourrie durant ce voyage que de tapas ! Comme je découvrais la cuisine de la région, en mangeant de tapas je pouvais gouter le plus de choses possibles. Cela permet également d’adapter la taille d’un repas à sa faim et de faire des économies. Vive les tapas !

Séville

Séville est la capitale artistique, culturelle et financière du sud de l’Espagne. C’est une ville qui abonde de belles architectures et d’histoire, avec une vie dynamique. La ville possède quelques églises célèbres, des rues sinueuses, et surtout une grande tradition flamenco. J’avais une grande liste de chose à faire et d’endroits à visiter, mais faute de temps je n’ai pu atteindre qu’un tiers de mes objectifs.

img_0555

Alcázar

Le réal Alcazar est le plus ancien des palais royaux européens encore en usage aujourd’hui, et l’un des 3 sites du patrimoine mondial de Séville. Construit à l’origine au 10e siècle, puis reconstruit à plusieurs reprises, l’Alcázar est une œuvre d’art représentant des siècles de la culture en mutation de l’Espagne. La beauté et le travail minutieux sur les surfaces entières des chambres sont à couper le souffle. Je ne peux même pas comprendre l’ampleur de ce qu’il a fallu mettre en place pour édifier un tel édifice. Beaucoup de temps et beaucoup de gens très talentueux, je suppose.

Non moins beaux que le palais, sont les jardins d’Alcazar. Ces espaces verts impressionnants ont subi des siècles de développement, de sorte que vous pouvez admirer aujourd’hui les influences de l’art horticole, arabe, français et anglais. Les fontaines, les cours d’eau, les grottes et les arbres ombragés vous font voyager dans le temps. Sans être un jardin botanique, les jardins d’alcazar présentent plus d’une centaine d’espèces d’arbres et de fleurs. On peut même y contempler de majestueux paons se balader tranquillement.

alcazar-seville-game-of-thrones-dorne

Triana

Le quartier de Triana prétend être le plus festif de la ville ! Mais ce n’est pas la seule chose revendiquée par ce quartier : Triana est connu pour ses céramiques, pour avoir envoyé ses marins aux côtés de Christophe Colomb et pour avoir inventé la musique et la danse flamenco ! Si si. Alors bien que tout le monde ne soit pas d’accord sur la justesse de ces revendications (et surtout la dernière), il faut avouer que Triana est un quartier plein de charme et qu’on trouve effectivement de céramiques extrêmement belles.

Côté gastronomie, j’ai fait une très belle découverte à Triana. Pas très traditionnel ou typique de ce quartier, mais dans un endroit fort sympathique, fréquenté par les sévillans. Cet endroit, le Sala Cachorro, était en réalité une salle de spectacle muni d’un très bon bar à Tapas. On peut s’installer dans leur cour intérieur qui est envahie par des plantes de toute sorte et commander des tapas, bien évidemment, mais aussi des sandwichs frais au pain pita méga-bons.

seville-patio-andalucia

La cathédrale de Séville

La cathédrale de Séville est la troisième plus grande en Europe et la plus grande de monde en volume. Elle fait l’objet des processions annuelles de Semana Santa, et détient (apparemment) le corps de Christophe Colomb ! Pour moi qui ait l’habitude de comparer toutes les cathédrales avec celle de Strasbourg (où j’habite) ma première impression c’était : trop de Bling Bling ! En effet dans cette cathédrale et d’autres églises visitées dans la région, le foisonnement des surfaces dorées est ce qui impressionne le plus. La partie la plus spectaculaire de l’intérieur de cette cathédrale est sans doute le retable principal, tout en or !

cathedral-seville

Cette cathédrale offre également une belle vue sur les toits de la ville du haut de sa légendaire tour de la Giralda. Pour apprécier ces vues, il faut avoir le courage d’y monter à pied parmi une horde de touristes, mais cela vaut bien le coup.

La Macarena

Même si l’on peut se promener pendant des heures dans les quartiers historiques et entre les beaux monuments sévillans, il serait pas mal de trouver un moment pour aller faire un tour dans les quartiers moins touristiques et les lieux de sortie pour des locaux. Le quartier de la macarena et particulièrement l’Alameda de Hercules (promenade de Hercules) est l’endroit idéal pour vivre une vraie expérience sévillane. D’après mon hôte Airbnb, ce coin était, il y a une dizaine d’années encore, très glauque. Mais petit à petit, les meilleurs bars à tapas s’y sont installés pour faire de ce quartier The place to be.

Mon hôte a eu également la gentillesse de me donner une longue liste de bar et de resto dans ce quartier à tester. J’ai pris en considération ces conseils et je n’ai pas était déçu.

Quelque adresses : Duo Tapas (Alameda de Hercules) – La Cantina (Feria) – Aljibe (Restaurant un peu plus chic) – Casa Paco (Alameda de Hercules) – Huerta, 9

tapas-sevilla

 

 

Antequera

Je suis passée ensuite à Antequera sur le chemin entre Séville et Grenade pour faire une pause. Mon guide Lonely Planet  la décrivait comme : Le Florence d’Andalousie. Je n’étais jamais à Florence, mais d’après Lucie, qui y était en début d’année, c’est une des plus belles villes au monde. M’arrêter à Antequera me semblait donc être une bonne idée.

Malheureusement, je n’y suis restée que quelques heures et ces quelques heures tombaient pendant les heures de sieste. La ville était complètement déserte, la plupart des magasins / bars / cafés / restaurants étaient fermés et je n’ai pas pu tester la gastronomie typique de la ville sur place. Par contre le calme de la ville m’a permis de la visiter tranquillement et apprécier les façades de ses très nombreuses églises. Il existe en effet quelque chose comme 30 églises dans cette petite ville. Comme beaucoup de villes andalouses, Antequera avait son Alcazaba, un château fort maure. On peut monter jusqu’à ses portes pour avoir une impressionnante vue sur toute la ville.

J’ai pu tester la cuisine d’Antequera plus tard dans mon voyage. J’ai appris que la fameuse soupe froide espagnole, le gazpacho, était originaire de cette ville. L’autre spécialité d’Antequera est quelque chose d’un peu ressemblant à gazpacho : Le Porra. C’est une purée de tomates, ail, poivrons rouges ou verts, mélangée avec du vinaigre, de l »huile d’olive, et un peu de pain. Comme absolument tout chose comestible en Andalousie le Porra reçoit en décoration quelques dés de jambon.

gazpacho-porra-antequera

Antequera est également connu pour ces pains Mollete. C’est une sorte de petit pain très doux (presque pas cuit) et rond. J’ai vu beaucoup d’Andalous le prendre au petit-déjeuner avec de l’huile d’olive et de purée de l’ail.

Grenade

Grenade est une ville remplie de mystères et de surprises. Chaque ruelle renvoie à une image de carte postale, avec des routes venteuses, de vieux escaliers en pierre, et d’adorables maisons recouvertes de plantes vertes.

À mon arrivée, j’ai pu avoir un panorama de la ville avec de belles figues de barbarie en premier plan. De quoi tomber amoureuse de la ville tout de suite.

granada-figues-de-barbarie

Côté gastronomie, les bars et les tavernes de Grenade sont connus pour être très généreux avec leurs portions de tapas offertes. On peut s’installer dans n’importe quel bar, commander une petite cerveza ou un copa de vino, et voir une assiette de tapas arrivée.

Albaicín

Grenade est également connu pour ses marchés marocains. Ceux-ci se trouvent à Albaicín, un quartier aux  ruelles étroites, vestiges de l’époque médiévale. Avec ses maisons traditionnelles bien entretenues, le quartier a conservé son charme d’antan et est l’endroit idéal pour découvrir l’architecture mauresque. Albaicín résume parfaitement le mélange culturel espagnol et arabe en Andalousie, et la cuisine n’y échappe pas.

J’ai fait ma première expérience gastronomique dans ce quartier et au Taberno del besos. Et c’était probablement un des meilleurs plats que j’ai dégusté durant ce voyage.  J’ai pu m’installer dans le magnifique patio du restaurant et manger un « Agneau rôti avec garniture » extrêmement délicieux, accompagné de la meilleure sangria au monde. Un plat très simple au premier abord, avec peu d’ingrédients, mais qui fait voyager vos papilles très loin.

agneau-roti-sangria-espagne

Adresse : Taberna del besos, Cuesta de San Gregorio, s/n, 18010 Granada

Albaicín est un mot arabe qui veut dire « les misérables ». Le quartier était en effet habité, autrefois, par des musulmans pauvres ayant fui la Reconquista à l’époque des Nasirides.

Aujourd’hui, ce quartier est devenu (à part être un des lieux préférés des touristes), le quartier des artistes et d’autres gens créatifs, séduits par sa beauté.

Le meilleur endroit pour y entrer est par le centre historique de la ville et plus précisément par Calle Nueva. On peut monter les ruelles et les escaliers de ce quartier en passant devant des boutiques de lanterne et de maroquinerie très colorées. Plus on monte, plus on se perd, et plus on s’amuse. On peut reprendre son souffle en s’arrêtant dans un des nombreux salons de thé orientaux du quartier pour déguster un bon thé parfumé ; et ensuite, continuer à monter, pour rejoindre enfin le Sacromonte.

albondingas-salsa-andalousie-the

 

Le Sacromonte

Le quartier Sacromonte (mont sacré) abrite la communauté gitane de Grenade. A l’entrée de la zone, vous apercevrez la statue de Chorrohumo (littéralement, « Exsude fumée »). Il s’agirait du roi des gitans de grenade! Ce Chorrohumo était un homme populaire à Grenade dans les années 50, et qui aimait à guider les gens autour de la ville.

zambra-choprrohumo

Sacromonte a une rue principale, le Camino del Sacromonte. Cette rue est bordée de Grottes de Flamenco et de terrasses de bar donnant vue sur la ville entière. Dans ses grottes on peut voir du Zambra, une variation du flamenco avec des influences orientales, dans lequel la chanteuse danse aussi. Dans ces spectacles, on a l’avantage d’être très proches des danseuses et des musiciens. L’ambiance y est plus chaleureuse que dans les spectacles sur scène, car les spectateurs prennent part à la performance. On peut les entendre lancer des « olé » pour encourager les danseurs.

img_0533

Alhambra

C’était un peu impossible d’aller jusqu’à Grenade et ne pas visiter l’Alhambra. C’est un lieu surpeuplé de touristes et pour avoir des billets d’entrée il faut faire la queue pendant des heures (à moins qu’on ait penser à réserver ses places 3 mois à l’avance). Malgré tout je ne regrette absolument pas d’avoir fait cette visite. L’Alhambra restera l’un des plus beaux monuments que j’ai jamais vus.

Pour ce qui ne connaisse pas, l’Alhambra est l’un des monuments les plus emblématiques de Grenade et il est l’une des attractions les plus visitées d’Espagne. Perché sur une colline surplombant la ville, cet ancien palais /forteresse maure domine l’horizon de Grenade. L’Alhambra tire son nom du mot arabe al-Qala’a al-hamra (le Château rouge). Le premier palais sur le site a été construit par Samuel Ha-Nagid, le grand vizir juif de l’un des sultans nasirides au 11e siècle. Aux 13e et 14e siècles, les émirs Nasirides ont transformé le domaine en un complexe palais/forteresse. Il faut prendre le temps de visiter ce monument comme il se doit : on peut y rester toute une journée, à se balader dans les jardins entre les orangers et les grenadiers.

Le palais nasiride est la zone la plus célèbre de l’ensemble, qui est en réalité une combinaison de trois palais. Chacun de ces palais a été construit à une époque différente. La plupart des chambres sont reliées avec des solariums en marbre blanc, avec quatre murs, un toit ouvert et un beau plan d’eau dans le centre. Des tuiles exotiques du Moyen-Orient et de sculptures complexes ornent les murs. On se croirait dans le palais de Jasmine dans Aladdin.

Du haut des tours d’Alcazaba (les forteresses de l’Alhambra), on peut avoir de superbes vues sur la ville. À l’inverse on peut aller au Mirador San Nicolas de l’autre côte de la ville pour avoir une vue imprenable sur l’Alhambra.

alhambra-grenade

grenade-andalousie

Centre ville de grenade

Le centre-ville de Grenade, bien qu’il ne soit pas des plus charmants, mérite aussi une visite. Il suffit d’éviter les allées centrales où se trouvent les boutiques, et de se rendre sur les places environnant la cathédrale. On peut également y trouver des marchands de légumes locaux vendant chérimole et figues de barbarie, quand c’est la saison.

C’est au centre-ville de Grenade que j’ai pu manger mon deuxième plat préféré de ce voyage : Remojón grenadino. C’est une sorte de salade typique de la ville, parfaite pour l’été.

remojon

 

 

img_0493

 

Yunquera et la Sierra de las Nieves

Afin de varier un peu mon voyage, j’ai décidé de passer quelques jours dans la campagne andalouse. Dans la très profonde campagne pour être plus précis : Au bord de la Sierra de las Nieves, dans un lieu perdu entre trois villages, Yunquera, Alozaina et Tolox. Cette partie du voyage était moins riche quant à mes découvertes de l’histoire et de l’architecture andalouse, mais était beaucoup plus intructive sur sa végétation et sa géographie. Grâce à Airbnb mon mari et moi avons pu trouver un logement au bord d’un ruisseau traversant les montagnes chez un très gentil monsieur qui nous a appris beaucoup sur cette région pleine de mystères.

Mon séjour dans la sierra de las Nieves a surtout été agrémenté de petites balades en montagne, de cueillettes (d’amandes, olive orange. etc.), de siestes et d’émerveillement devant les paysages.

amandes-fraiche-olive-raisin-ceuillette

Le parc national de la Sierra de las Nieves est situé dans les collines derrière Marbella et à l’est de la Costa del Sol. Il a été déclaré Réserve de la Biosphère par l’UNESCO en 1995 et doit être une des plus belles destinations pour les marcheurs en Andalousie grâce à la grande variété de sa flore et de sa faune. On peut par exemple y voir balader de chèvres de montagne et voir voler par ci, ou par là de majestueux aigles.

sierra-de-las-nieves

Notre hôte nous a expliqué que la sierra de las Nieves est connue historiquement pour être la cachette parfaite des voleurs et des bandits! Il existait même dans ce coin un musée des bandits!

Ronda

Nichée dans les montagnes à 750 mètres d’altitude, Ronda est située dans un endroit spectaculaire. Les points de vue sur la campagne environnante sont tout simplement à couper le souffle et les vieilles rues pavées, bordées de murs de chaux sont un excellent endroit pour se perdre. La rivière Guadalevin qui traverse le bas d’une gorge profonde de 100 mètres coupe cette ville en deux. C’est le Puento Nuevo, un immense pont en pierre qui relie les deux côtés de la ville.

Ronda

tapas-andalucia-tortas-locas

Adresse : Mesón El Sacristán, Plaza Duquesa de Parcent, 14, 29400 Ronda

Osuna

Mon passage dans cette ville (comme Antequera) était un peu comme une pause. J’étais sur le chemin de Séville pour terminer ma boucle, et j’ai choisi de m’arrêter dans cette petite ville qui s’annonçait plutôt sympa. Je m’y suis baladée pendant quelques heures, mais j’ai tout de même eu l’occasion de bien me goinfrer.

Bien qu’Osuna soit une ville plutôt charmante avec une très jolie cathédrale et une impressionnante arène, elle est connue depuis 2014 pour une autre chose : la mère des dragons y est passée avec un de ses enfants et ses Soldats. Vous l’aurez peut-être deviné, une partie des tournages de Game of Thrones s’est déroulée dans cette ville. Plus précisément pour représenter l’arène de la ville de Meereen, celui de Osuna avait été choisi comme lieu de tournage. Les habitants de cette ville en sont très fiers, car certains d’entre eux ont pu même être figurants dans la série. A mon arrivé dans l’office de tourisme j’ai remarqué tout de suite un blason Targaryen posé à côté d’une maquette de la cathédrale d’Osuna !

Côté gastronomie cette ville avait des surprises aussi. Au départ je me suis fié à mon guide de voyage pour trouver un bon resto. Il n’y figurait que deux adresses et toutes les deux étaient fermées ce jour-là. Au final, fatigués et affamés, mon mari et moi nous sommes installés à ce qui semblait être un bar un peu désert, en espérant manger quelques frites en guise de tapas. À notre plus grande joie le serveur nous a annoncé qu’on pouvait également y manger, et pas seulement des frites.

Une demi-heure plus tard nous avons trouvé devant nous deux bons repas qui nous semblaient être préparés avec des produits de bonne qualité. J’ai pu gouter à un délicieux avocat farci au crabe alors que mon mari a eu un filet de porc au jambon ibérique. Parce qu’en Andalousie, il n’y a jamais trop de viande!

avocat-farcie-andalousie-osuna

Adresse : Mesón Del Duque, Plaza Duquesa de Osuna, 2, 41640 Osuna

L’heure du retour

Mon voyage s’est terminé, et il s’est passé beaucoup trop vite. Il y avait tellement plus de choses à voir dans ces belles villes qu’il m’aurait fallu, je pense, 3 fois ce voyage pour y arriver. Heureusement, l’Espagne n’est pas très loin et un nouveau voyage en Andalousie ne semble pas impossible. Alors si vous, chers lecteurs, avez également voyagé en Andalousie et que vous aviez eu d’autres belles trouvailles, je suis preneuse.

Si vous comptez voyager en Andalousie et que avez des questions sur des points que je n’ai pas développés dans l’article, n’hésitez pas à laisser un commentaire. J’essaierai de compléter et corriger cet article, au fur et à mesure en fonction de vos questions.

You Might Also Like

7 Commentaires

  • Reply Anne 25 octobre 2016 at 1:12

    En une semaine, je n’ai vu que Ronda, Cordoue et Grenade, et j’ai eu l’impression de courir! Il y a tant à voir!

    • Reply cosmic tomatoes 28 octobre 2016 at 9:23

      J’aurais beaucoup aimé faire Cordoue aussi. C’est vrai qu’il y a beaucoup à voir et c’est souvent difficile de choisir entre, voir le plus d’endroits possible, où de profiter bien d’un seul.

  • Reply AuroreVoyage 26 octobre 2016 at 2:16

    Super article ! Le voyage que vous avez fait, nous l’avons aussi dans nos tablettes. Je suis allée deux fois à Séville, ville que j’adore. Et j’aimerais beaucoup me faire un petit road trip en andalousie, les photos et les explications me conforte !

    • Reply cosmic tomatoes 28 octobre 2016 at 9:37

      Merci beaucoup Aurore. J’ai adoré Séville aussi. Je sais pas pour quelle raison on m’avais vendu Séville un peu comme une grande ville sans âme et ultra moderne avant de partir (surtout en comparaison avec grenade). Ce qui était bien évidement pas le cas du tout. J’aurais aimé y passer plus de temps au final. Il y avait tellement de choses à voir.

  • Reply Madeleine à bicyclette 7 février 2017 at 10:28

    Ahhh on retrouve les figues de barbarie aussi en Andalousie… je n’ai jamais goûté de chérimole (et je suis curieuse), c’est comment? 🙂 La salade de Grenade a l’air délicieuse et je ne dirai pas non à des churros bien gras trempé dans du vrai chocolat de temps en temps!

  • Reply Gâteau à la tomate : Cosmic tomatoes fête ses deux ans ! 15 septembre 2017 at 1:37

    […] Andalousie – Espagne […]

  • Reply Lisbonne et la rota vicentina | Cosmic Tomatoes 21 septembre 2017 at 1:52

    […] Andalousie – Espagne […]

  • Commenter

    Cochez la case ci-dessus pour recevoir la newsletter mensuelle!