Dans la cuisine de Marina…

25 février 2018

On commence 2018 avec un nouvel article dans ta cuisine. Après la pannacotta de sésame noir chez Virginie on se retrouve pour un plat réconfortant qui fait généralement l’unanimité : j’ai nommé le risotto !

Depuis le début du blog j’ai déjà découvert un paquet d’intérieur Strasbourgeois : de la douceur, des couleurs, du charisme et surtout un paquet de petites histoires qui m’ont aidé à vous connaître mieux. Cette fois-ci je me suis rendue chez une autre blogueuse culinaire : woodmoodfood qui affectionne la cuisine italienne comme nous et imagine plein de plat végétarien originaux et conviviaux. J’ai rencontré une jeune femme curieuse de tout avec comme dénominateur commun l’envie de rendre les gens heureux. C’est elle qui détient la clé du Hygge à Strasbourg et elle se fera un plaisir de le partager avec vous à travers ses créations culinaires mais aussi son goût impeccable pour la décoration.

Une jolie Pilea qui s’épanouie dans le bureau très lumineux de l’appartement.

Pour rappel :  la rubrique « Dans ta cuisine » vous propose de découvrir l’appartement de nos lecteurs dont nous dresserons le portrait. Une série de photo vous emmène dans leurs univers à la recherche d’éléments singuliers. Entre ses petits objets et livres de cuisine, chaque invité réalise un petit entretien accompagné d’une recette que nous publions sur le blog.

On laisse maintenant les commandes à Marina qui va vous en dire plus sur la recette qu’elle a choisis de réaliser aujourd’hui :

Marina
Agent immobilier/fan de food/Dénicheuse de merveilles

J’ai grandi dans une famille de restaurateurs. Ma mamie Maria avait quelques restaurants en France et au Tchad, où mon père a passé une partie de son enfance. Lui et 4 de ses frères ont tous suivi des études dans la restauration et ont ensuite eu ou ont toujours leur propre établissement. C’est d’ailleurs un projet que je garde dans un coin de ma tête pour dans quelques années.

Ce sont eux qui m’ont transmis l’amour de la cuisine et du choix des produits. On cuisinait tous les week-ends pour ensuite le passer tous ensemble. Petite, j’aidais ma Mamie à faire pousser les légumes, les récolter, les cuisiner et les mettre en bocaux. J’ai un souvenir impérissable de l’odeur de la tomate fraîchement cueillie par exemple ou de la manière dont il faut semer les graines.

J’espère un jour avoir mon propre potager, mais en attendant, je vais au marché tous les samedis matins. Toujours avec ma petite Alice. J’ai à coeur de lui apprendre à choisir ce qu’elle va manger en conscience (saisonnalité, mode de culture, respect de notre environnement). Elle n’a qu’un an et demi, je ne sais pas si elle saisit tout, mais je suis convaincue que ça la façonnera d’une manière ou d’une autre.


Livre illustré de Laurence Bentz

Comme on en revient toujours à sa première nature, j’ai décidé il y a quelques années d’ouvrir un blog culinaire, histoire d’avoir mon espace consacré à cette passion. J’avais suivi des études de droit et il me manquait toujours cette touche créative. Je n’étais pas très assidue au début, mais depuis quasiment 1 an, je me rends compte que j’ai besoin de l’alimenter, ça me fait plaisir, ça me stimule et me fait découvrir plein de choses et de personnes !

Aujourd’hui, je partage mon temps entre mon activité d’agent immobilier et celle de rédactrice et photographe culinaire. J’ai besoin de ces deux activités pour me sentir véritablement complète. Certains pourraient penser qu’il n’y a aucun lien. Et pourtant ! Je suis satisfaite et sautille de joie quand mes clients ont trouvé leur toit, s’y projettent et imaginent ce que sera leur vie dans leur nouvel espace.

Quelques unes des dernières acquisitions de Marina, admiratrice de vin.

Exactement de la même manière quand je reçois mes amis pour manger et qu’ils passent un excellent moment ou qu’un client est ravi des photos prises pour lui ou des conseils prodigués. La cuisine est d’ailleurs un sujet récurrent et fédérateur, même dans l’immobilier : se sentir bien, passer du bon temps, se retrouver en famille ou entre amis, imaginer l’espace, créer, rêver …

Cette année marque également le lancement de ma boutique en ligne dédiée aux objets chinés. Là encore, l’idée est de créer ou recréer une histoire, de se sentir bien chez soi et d’avoir eu le plaisir de chercher, essayer, trouver, s’émerveiller.

Quelques extraits des pièces dispo sur le shop vintage de Marina (@woodmoodfood_shop sur instagram)

Mon intérieur est à mon image je pense : jamais figé, je mets du temps à choisir quel meuble ira à quel endroit, je veux qu’il soit chaleureux et qu’il donne envie d’y passer du temps. C’est un mélange d’objets de famille, de meubles chinés et d’objets plus contemporains.

Luminaire vertigo de Constance guisset

UN INGRÉDIENT FÉTICHE QUE TU AS TOUJOURS DANS TA CUISINE ?

Des pâtes ! Alsaciennes ou italiennes, je trouve que c’est l’ingrédient qui donne le plus d’idées et qui peut s’accommoder de presque tout. En gratin, avec des légumes, en salade, avec une sauce, avec du fromage, c’est mon alliée quand je n’ai pas le temps, mais que je veux tout de même bien manger.

TES ADRESSES FAVORITES QUAND TU NE CUISINES PAS ?

Il y en a plein et tout dépend du contexte ! En ce moment j’aime beaucoup prendre un plat du jour au Bistrot Boma. Sinon, j’adore dîner entre amis à la Ruche aux Deux Reines, manger une pizza au Capricciosa ou chez MiTo, voyager au Liban chez Al Diwan, passer un moment en amoureux aux Funambules. J’aimerais prochainement réussir à réserver au Comptoir à manger, leur approche de la cuisine me correspond totalement.

PEUX-TU NOUS PRÉSENTER LA RECETTE QUE TU VAS RÉALISER POUR LE BLOG ?

Un risotto ! J’en prépare très souvent quand des amis viennent manger à la maison. C’est simple, convivial et ça se marie avec presque tout. Et puis ça appelle toujours un bon vin en accompagnement.

J’adore le préparer avec du gorgonzola, de la poire et de la roquette, mais aujourd’hui, il sera à la patate douce et à la mascarpone 🙂

Risotto de patate douce et mascarpone

Ingrédients (4 personnes) :
  • 1 Grosse patate douce épluchée et coupée en dés
  • 200g Mascarpone
  • Sel et poivre
  • Huile d’Olive
  • 1 Oignon
  • 400g Riz à risotto
  • 20cl de vin blanc
  • 1L Bouillon de légumes
  • Parmesan fraîchement râpé
  • Roquette

 

Préparer la purée de patate douce : faire cuire les morceaux à la vapeur pendant 20 minutes.

 

Ensuite, écraser au presse-purée, ajouter le mascarpone, saler, poivrer et réserver.

 

Préparer le risotto : dans une sauteuse, mettre un peu d’huile d’olive à chauffer puis le riz à risotto et un oignon émincé.

 

Mélanger avec une spatule en bois jusqu’à ce que les grains de riz deviennent translucides.

 

Arroser de vin blanc et faites chauffer à feu doux jusqu’à complète évaporation.

 

Ensuite, arroser d’une louche de bouillon, jusqu’à évaporation et ainsi de suite jusqu’à obtenir un riz bien fondant, mais qui garde une pointe de croquant !

 

Une fois ce résultat obtenu, ajouter la purée de patate douce et rectifier l’assaisonnement.

 

 

Dresser les assiettes : servir le riz, ajouter une poignée de roquette puis le parmesan fraîchement râpé.

Et voilà le risotto est prêt ! Bonne dégustation.. 😉

 

Si vous aussi vous aimeriez nous faire partager votre cuisine
un petit bout de votre vie n’hésitez pas à nous écrire sur contact@cosmictomatoes.fr

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :