Un weekend à Bruxelles

23 janvier 2017
Escapade à Bruxelles

Nous revoilà avec un nouvel article pour notre rubrique voyage. Après les Pouilles et l’Andalousie, nous vous emmenons à Bruxelles. Entre visite culturelle et bonnes bouffes, on vous file nos bonnes adresses largement inspirées par les conseils de nos super guides Léo et Mylène.

Manger de bonnes frites

Difficile de passer un weekend à Bruxelles sans goûter leurs fameuses frites. Même si vous n’êtes pas un grand connaisseur de la gastronomie belge vous avez, sans doute, entendu dire qu’ils ont les meilleures frites au monde. Mais pourquoi ? En effet, malgré leurs allures simples, les frites nécessitent un grand savoir-faire, que nos voisins belges maîtrisent.

La qualité des frites belges est très importante, et le résultat final dépend de la température avant cuisson. Les frites ne peuvent pas être congelées ou trop molles avant la friture, car elles ont besoin de l’équilibre parfait pour s’assurer qu’une fois frite, elle soit croustillante et délicieuse. Les pommes de terre parfaites n’ont pas plus d’un centimètre d’épaisseur, et la procédure consiste à faire frire les pommes de terre deux fois. Elles sont même préparées dans une huile spéciale et si je ne me trompe pas cette huile consiste en un mélange de différentes graisses animales.

Sans doute, l’un des endroits les plus populaires et biens connus pour goûter des frites belges est situé à Saint-Gilles. La Friterie de la Barrière est toujours entourée de touristes et de locaux, faisant la queue dans le froid pour goûter des patates dégoulinantes d’huile.

Les frites belges sont presque toujours servies avec une sauce, qui varient des plus traditionnels tels que la mayonnaise et la moutarde à des concoctions plus intéressantes comme la sauce Andalouse, samurai et joppieaus.

friterie-de-la-barriere-bruxelles

Trinquer avec de bonnes bières

Même si nous habitons dans une région qui n’offre beaucoup de bières de qualité, nous étions enthousiastes à l’idée de goûter de bonnes bières belges durant notre voyage à Bruxelles. Pourquoi ? Eh bien, parce que la Belgique a la plus grande diversité de styles de bière originale sur la planète. Il y en a pour tous les goûts. Allants des bières très légères comme les nôtres en Alsace, jusqu’aux bières très mousseuses et denses à fort degré d’alcool. La diversité des bières belges est aussi dans les arômes. Allant de la fraise à la cerise (kriek), du gingembre, du chocolat belge et de la coriandre. Certaines ont une douceur de malt ou de caramel, certaines sont acidulées et d’autres ont un étrange arôme tiré de l’acide lactique créé par la fermentation de levure sauvage.

Une autre caractéristique des bières belges est la verrerie qui l’accompagne. Parfois ornés, parfois simples et utilitaires, mais toujours conçus spécialement pour mieux présenter la bière pour laquelle elle a été conçue. Les calices, les gobelets, les « bolleckes» et les grands verres étroits ont tous pour but de permettre à l’arôme de se développer ou de « piéger » la carbonatation et de concentrer la mousse.

Nos favorites :

Triple Karmeliet

Une bière de couleur bronze-dorée surmontée d’une mousse crémeuse et dense. Le gout est assez fruité faisant penser à des goûts de bananes et de vanille et même une touche de citron. Le corps de la bière est léger et facile à boire, mais bénéficie d’un pourcentage alcoolique élevé à 8,4%.

Chouffe

Produite dans les Ardennes, cette bière distinctive est instantanément reconnaissable par le nain au bonnet rouge (ou chouffe) qui orne son étiquette. C’est une bière claire rafraîchissante avec un soupçon de coriandre et il laisse un arrière-goût de pêche.

 

En Stoemelings

Pas vraiment une grande marque de bière, mais une très jeune microbrasserie bruxelloise issue d’un crowdfunding. Les recettes de bières sont visiblement un travail en cours, néanmoins la bière qu’on peut y goûter est très qualitative. Le prix est un peu cher, mais cette bière hors du commun vaut bien un essai. Pour en procurer, il faut se rendre dans les Marolles à Rue du Miroir.

 

Manger sur le pouce
bruxelles-3

Lorsque l’on visite une ville le temps d’un weekend on passe la plupart du temps en extérieur alors il est bon de connaitre quelques adresses où se réfugier pour recharger les batteries. Durant notre visite du quartier des Sablons et des puces des Marolles nous avons pris un sandwich un peu particulier chez Pistolet. Pour vous en parler je laisse la place aux équipes de ce lieu tout de rouge vêtu :

 » Si en Belgique tout un chacun connaît le Pistolet et sait qu’il est ce merveilleux petit pain gonflé, fendu en son milieu à la mie moelleuse et la croûte croquante (forcément croquante!), il n’a pas toujours eu ni cette forme ni cette croustillance; il lui a fallu traverser les siècles pour devenir adulte et si gourmand. Son nom ? Il viendrait de son prix, une pistole, ancienne pièce de monnaie, mais la pistole valait bien plus qu’un petit pain… le mystère reste donc entier… Son histoire n’est pas facile à retracer, et nous n’avons pas de textes remontant plus loin qu’au XIXe pour attester de sa présence. Cela étant, il est tant pour les anciens que pour les jeunes générations, un élément essentiel du patrimoine alimentaire de notre pays. « 

La composition de nos pistolets :

 

pistolet-original-bruxelles-boudin

Manger comme un roi

Les adresses sympas ne manquent pas à Bruxelles et nous avions deux guides, sérieux amateurs de bons plats ! Après une tentative d’entrée au garage à manger nous sommes allez chez les filles un gros coup de cœur. On y mange un peu comme à la maison en se servant dans les marmites de produits fermiers qui réconfortent. On peut même y prendre des cours de cuisine et faire sa lunchbox dans l’épicerie du restaurant.

Ce que nous avons mangé :

Dans un autre style, plus traditionnel, nous avons également mangé à la Quincaillerie. Il s’agit d’un restaurant à l’architecture sublime qui vous transporte direct dans un univers au croisement entre l’orient express et l’intimité d’un salon privé de la fin du 19e siècle. Et si vous êtes curieux, descendez les escaliers et vous aurez un aperçu de ce qui se trame en cuisine.

bruxelles-17

À la quincaillerie on mange des fruits de mer et des spécialités belges comme la carbonnade flamande et les moules-frites. On peut même accompagner le repas avec une bière brassée par le restaurant que nous avons trouvé très bon.

bruxelles-37

Boire un chocolat chaud à la galerie Saint-Hubert

bruxelles-2

Quoi de mieux pour accompagner une gaufre qu’un bon chocolat chaud ? Le froid nous a servi d’excuse pour repasser à plusieurs reprises chez les chocolatiers de la galerie Saint-Hubert. L’ambiance un peu magique de ce lieu est très agréable.

bruxelles-6

Les galeries se situent au cœur du quartier historique et touristique de la ville. C’est la que vous pourrez voir la grande place et le fameux Manneken pis, mais ce n’est pas ce que nous avons préféré.

Art Nouveau

On aime bien manger, mais pas que… À la base nous venons toutes les deux des arts visuels et nous avons étudié pendant bien longtemps les motifs floraux et les lignes coup de fouet de l’art nouveau. Bruxelles étant un peu le QG de ce mouvement artistique on en a profité pour ce balader dans les quartiers d’Ixelles et Saint Gilles pour découvrir ses superbes façades organiques et de réviser nos cours.

Si vous voulez pousser plus loin il est possible de visiter la maison de Victor Horta, un célèbre architecte de l’art nouveau. Nous ne pouvons pas vous montrer d’images, car la prise de photo y était interdite, mais la visite est top.

Quand vous aurez terminé la visite, vous pouvez également faire les boutiques dans ce quartier qui regorge de concept sympa.

vila-saint-cyr

Le superbe musée de la musique

Le mima et le puces des Marolles

On continue notre promenade dans Bruxelles avec le quartier des Marolles et des Sablons où on trouve toute sorte de friperie et autre brocante. Des babioles à perte de vue pour séduire les amateurs de souvenirs vintage.

Il a été dur de ne pas ramener trop de choses, y compris dans les boutiques du quartier qui proposent des livres anciens et des variétés de plantes grasses affolantes.

Nous avons terminé par le Mima et les quais du quartier de Molenbeek. C’est un musée aménagé dans d’anciens bâtiments industriels qui propose une collection mêlant street art et art moderne et contemporain.

Un magasin de design qui a ouvert quelques jours après notre séjour. 


Exposition city lights

Momo

Faile

Une oeuvre qui semblait nous être dédié haha

Impressionnant travail de découpe et de linogravure par l’artiste Swoon

Que ramener de votre weekend à Bruxelles

bruxelles-16

Outre les fruits de mer, les frittes et la bière, Bruxelles est également spécialisé dans la fabrication de spéculoos. Et oui ce délicieux biscuit à la cannelle vient de nos voisins et on peut le goûter sous différentes formes. En confiture et pâte pour la cuisson ou en petits gâteaux. Lors de notre escapade, c’était la période de la Saint-Nicolas alors nous avons ramené à nos amis quelques spéculoos géants en forme de petit bonhomme. (voir photo) Nous les avons pris chez Maison Dandoy une boutique que vous pourrez retrouvez un peu partout à Bruxelles, bien qu’il s’agit d’une chaîne leurs produits sont très bons et le packaging élégant.

Et franchement, mieux vaut ramener un bon spéculoos qu’un Manneken pis en plastique en guise de souvenir 😉

Alors, quand est-ce que vous partez pour un weekend à Bruxelles ? 

You Might Also Like

2 Commentaires

  • Reply Charline 1 février 2017 at 9:31

    Comme elle est belle ma ville ♡ ! D’après vos jolies illus et photos, je vois que vous en avez bien profité ! Et gros coup de coeur pour ‘Les Filles aussi’ ! A bientôt!

    • Reply cosmic tomatoes 3 février 2017 at 6:53

      Oui nous avons beaucoup aimé 🙂

      Ravis de te compter parmis nos nouveaux lecteurs

    Commenter

    Cochez la case ci-dessus pour recevoir la newsletter mensuelle!